Roberta Mameli

Solistes
Soprano

Née à Rome, Roberta Mameli est diplômée en chant et en violon au Conservatoire Nicolini de Plaisance, suivie de master classes avec Bernadette Manca di Nissa, Ugo Benelli, Konrad Richter, Claudio Desderi et Enzo Dara. Elle est régulièrement invitée à se produire dans les salles et opéras les plus importants : Wiener Konzerthaus, Theater an der Wien, Concertgebouw d’Amsterdam, Cité de la Musique à Paris, Teatro Colón de Buenos Aires, Tokyo Opera City, Auditorium National de Lyon, Teatro del Maggio Musicale Fiorentino, Gran Teatre del Liceu à Barcelone, Teatro Regio à Turin. , Grand Théâtre de Genève, Bayerische Staatsoper de Munich, Staatsoper Unter den Linden et Pierre-Boulez Saal de Berlin, Grand Théâtre de Shanghai. Elle collabore avec des chefs d’orchestre tels que Jordi Savall, Daniele Callegari, Diego Fasolis, Fabio Biondi, Federico Maria Sardelli, Ottavio Dantone, Ton Koopmann, Leonardo García Alarcón, Jean-Christophe Spinosi, Marco Armiliato, Francesco Corti, Enrico Onofri, le regretté Claudio Abbado. , Alan Curtis, Christopher Hogwood, Václav Luks et Jeffrey Tate. Très sollicitée pour le répertoire de musique baroque, elle travaille avec plusieurs ensembles sur instruments anciens tels que l’Akademie für Alte Musik Berlin, Complesso Barocco, Capella Cracoviensis, Accademia Bizantina, Le Concert des Nations, La Venexiana, Modo Antiquo, Europa Galante, I Barocchisti, Cappella Mediterranea, Il Pomo d’Oro, Collegium 1704. Elle a connu un grand succès en chantant le rôle-titre dans « L’incoronazione di Poppea » de Monteverdi avec Diego Fasolis et Akademie für Alte Musik Berlin en 2018 au Staatsoper de Berlin et au Teatro Ponchielli de Crémone en 2023. Elle est apparue dans de nombreux opéras baroques dont « Didon et Enée » de Purcell (Belinda), « Catone in Utica » de Vivaldi (Cesare), « Didone abbandonata » de Léonard de Vinci (rôle-titre) et « Les Indes Galantes » de Rameau (Amour/Zaïre) dans une production Leonardo García Alarcón/Lydia Steier au Grand Théâtre de Genève. On l’a vue sur scène dans « Ariodante » (Ginevra) et « Agrippina » (Poppea) de Haendel, tous deux au Festival de Drottningholm. Elle a incarné le rôle d’Aci dans « Aci, Galatea e Polifemo » pour le Festival George Enescu de Bucarest et le Wigmore Hall de Londres. Quant au répertoire de Mozart, elle fut une Vitellia époustouflante dans « La Clemenza di Tito » dans la mise en scène de Pierre-Emmanuel au Théâtre de Rennes, Angers et Nantes. Elle était Aminta (Il Re Pastore) au Teatro La Fenice de Venise et Arminda dans la production de La Scala de La Finta giardiniera dirigée par Diego Fasolis pour le Grand Théâtre de Shanghai. Elle est régulièrement invitée au Festival de musique de Potsdam Sanssouci où elle a interprété plusieurs opéras rares. Sa discographie contient L’Incoronazione di Poppea (Naïve), Il Ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi ; Artémisia de Cavalli (Glossa) ; Il Diamante de Zelenka (Nibiru) ; La Scola de’ gelosi de Salieri (Sony DHM) et les œuvres suivantes de Vivaldi : Teuzzone, Orlando furioso 1714 (Naïve), Il Farnace, L’Incoronazione di Dario (Dynamic). Elle a par ailleurs sorti plusieurs albums solo parmi lesquels « Round M : Monteverdi meets Jazz » (Glossa) et « Anime Amanti » (Alpha) récompensés par le prestigieux Diapason d’Or 2017. Les projets récents et futurs incluent La Contessa dans « Le Nozze di Figaro » dans la trilogie Mozart/Da Ponte conçue par Marc Minkowski et Ivan Alexandre au Teatro Verdi di Salerno, la Cantate BWV 51 de Bach sous la direction de Ton Koopman au Teatro Petruzzelli de Bari. , un récital solo avec Il Pomo d’Oro à Venise, les rôles de Giunone + Eternità dans « Calisto » de Cavalli dans une production Christopher Moulds/David Alden au Bayerische Staatsoper, une tournée dans « L’incoronazione di Poppea » (rôle titre) au Teatro Sociale di Como, Teatro Fraschini di Pavia, Teatro Verdi di Pisa et Teatro Alighieri di Ravenna et Teti dans « Le nozze di Nettuno e Teti » dirigé par Václav Luks au Wiener Konzerthaus.

Les fantômes de Hamlet